Pourquoi je suis devenue photographe professionnelle ?

Parce que je suis devenue maman !

 La naissance de mes enfants a été un point important dans ma vie de femme, renforçant mes croyances en  ce qui était réellement important…pourtant la photo a toujours fait partie de ma vie, mais là ça prenait une autre dimension…ne pas laisser le temps passer …sans l’arrêter!

Certaines  familles  oublient  tout simplement  de photographier leurs  enfants  parce que  ça passe vite, ou laissent le loisir à un oncle de prendre les photos de mariage de leur fille, je suis navrée à chaque fois lorsque j’entends qu’ils le regrettent, navrée pour eux, pour leurs souvenirs plus tard, car une fois ces moments passés ou cette décision de ne pas photographier ses enfants aussi souvent que possible, ils ne pourront plus revenir en arrière…laissant alors un goût amer…

Il me faut dire aussi que j’ai toujours été attirée par la beauté, les regards, les émotions…
J’ai eu envie un jour de mettre mon savoir-faire au service de tous.

Quand je regarde les photos de mes garçons tout bébés, une émotion indescriptible s’en dégage… Mon but désormais est de vous livrer des images pleines de force et de sensibilité qui vous ramèneront à ces moments très précieux.

 

Mais pourquoi photographe ? parce que c’est ma vocation, mon chemin de vie !

…il m’a fallu mûrir un peu pour le comprendre !

Petite fille, je faisais le vœu de ne jamais m’ennuyer dans mon métier, sans jamais savoir ce que je voulais faire.
Coiffeuse ? Prof d’anglais ? Préparatrice en pharmacie ? Assistante sociale ?

Tous ces métiers me sont passés à l’esprit, mais jamais photographe !

Pourtant j’ai vite adoré photographier ce(ux) qui m’entourait !

Ma grand-mère maternelle Suzanne avait toujours son appareil 110 dans son sac à main. Elle a été celle qui a fait grandir mon intérêt envers la photo et envers le patrimoine que ça laissait aux familles. Sans elle, je n’aurai que les portraits scolaires comme souvenirs.

Je la voyais heureuse d’offrir ses tirages à ceux qu’elle photographiait gracieusement à la sortie de l’église de son village 🙂

Elle venait de développer ma curiosité et ma passion pour ce beau métier…que je me refusais pourtant de faire, pour « ne pas tuer ma passion » comme je répétais souvent hihi …Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis paraît-il !

Quelle formation ai-je faite ?

Autodidacte, j’ai d’abord appris sur le terrain, puis en école sur Paris, et finalement au fur et à mesure de mon avancement depuis 13 ans maintenant, selon les besoins du moment, entre du perfectionnement sur l’éclairage de studio, la gestuelle à faire prendre naturellement aux clients, le marketing et le développement personnel.

Vers quoi je veux me perfectionner ?

Le tout dernier stage en février 2020 a tout bonnement été créé un peu « grâce et pour moi » parce que je l’ai demandé à une collègue Priscilla Gissot, spécialisée sur les séances femme et la confiance en soi depuis quelques années.

Le stage s’appelle « ESTIM » pour l’ Estime de Soi grâce à la Thérapie par l’ Image et la Mise en valeur …mais comptez sur moi vous allez en entendre reparler, car nous avons pu signer une charte pour appeler nos séances thérapeutiques par ce joli nom  ESTIM 🙂

Je faisais déjà beaucoup de séances femmes, mais j’avais besoin de creuser plus loin ce sujet, d’aller chercher au plus profond de moi pourquoi ce sujet était si important, d’aller chercher cette confiance en moi pour vous aider, d’aller inventer un nouveau concept à proposer… Et comme j’ai hâte !

 

L’autre thème cher à mon cœur est les photos de famille …

Après des pertes brutales et évidemment douloureuses, je comprends de plus en plus que mon métier s’est imposé, plus qu’une vocation, c’est la mission de vie pour laquelle je vibre !!!

Enfant, on rêve d’avoir un super pouvoir, le mien je l’ai trouvé certes un peu plus tard : je ne sauve pas des vies, mais je rend les gens immortels !
Arrêter le temps en famille est un sacré cadeau que je répands autour de  moi !

Je suis en quelque sorte une gardienne du temps, de ses souvenirs et de toutes ces émotions qui nous traversent quand on retombe sur une image.

La perte de mon papa fin octobre 2018 a repoussé les limites où pour moi la photo n’était que synonyme de joie et rires habituellement…
A l’annonce de son cancer, en stade final, j’avais une image en tête …nos 6 mains, mes parents, frères et soeur, « simple » à réaliser me direz vous ?
Mais je ne la voulais pas au smartphone, mais avec mon boitier, mon compagnon d’aventure.
Mais comment allais-je faire passer ce besoin de faire des images en pareil moment auprès de mes proches ??? Ils l’ont compris naturellement…

J’ai finalement pris beaucoup, beaucoup plus d’images, des moments de joie au final, d’amour entre nous, de complicité, de regards de tendresse entre mes parents.
Mais jamais je ne regardais mon écran, comme pour ne pas réaliser ce que je vivais et capturais…j’ai d’ailleurs découvert ces images une fois parti…

Je vis à 900 kms de ma famille, et sans vouloir tomber dans le dramaturge, pensez à photographier votre famille tant que vous pouvez le faire encore au complet…je n’ai pas pu…comme j’aurai voulu en studio, c’est difficile pour une portraitiste.

Ce que vous devez retenir de ces mots livrés avec mon cœur, c’est que mon métier a certainement développé la meilleure version de moi-même 😉
et je mets à votre service toutes les qualités que j’ai perfectionné pour vous offrir le meilleur !

« Les souvenirs de demain s’écrivent aujourd’hui ! » alors n’attendez pas trop !

Marjorie PRUVOST,

Photographe Passionnée avant tout!

Laissez-vous aller… le Temps d’un Regard sur vous !

Tous droits réservés à Marjorie Pruvost Photographe – 2020

photos non libres de droits

Ce site a été mis en forme par nouvelUnivers