UA-90416001-1
10 ans !!! le Temps d'un Regard a 10 ans !!! - Le Temps d'un Regard Artisan Photographe Mariage, Portrait, couple, femme, grossesse, naissance, enfants

10 ans !!! le Temps d’un Regard a 10 ans !!!

Petit retour en arrière…

Eté 2006, je participe à un événement photo à Pralognan la Vanoise où je rencontre un photographe parisien, Hossein, c’est lui qui m’incite à créer mon entreprise! (alors que j’avais toujours dit que je ne voulais pas tuer ma passion en devant gagner ma vie avec !)

Et voilà, rdv pris à la chambre des métiers…mais quelle audace j’ai eu ! Créer une entreprise dans un petit village de 600 habitants au fin fond de la Tarentaise : Champagny en Vanoise ! Je venais d’être licenciée économique quelques mois auparavant, mes fils avaient 3 ans 1/2 et 2 ans, j’avais pris conscience que le temps passait vite, trop vite, encore plus une fois maman… Le 15 janvier 2007, le Temps d’un Regard naissait !

Ma passion pour la photo a toujours été présente, elle me vient de ma grand-mère Suzanne qui se promenait toujours avec son appareil 110, le même que j’ai eu en premier appareil…
Elle m’a fait comprendre l’importance d’arrêter le temps ! Mes quasi-seules photos de moi petite fille me viennent d’elle…

J’ai d’abord commencé par le reportage mariage, car j’adore la beauté et l’amour et quoi de mieux qu’un jeune couple qui aspire le bonheur à 2 ?

Puis vers 2010, j’ai goûté aux flashs de studio, et là une révélation, je pouvais tout contrôler : la lumière, la gestuelle, les émotions à faire passer, c’était décidé : je ferai tout pour être une bonne portraitiste !

J’ai tout de suite été super entourée, car quand on aspire à être sa propre patronne, c’est génial, mais en même temps, on se retrouve seule dans son coin. J’ai rencontré mes « amitografs » sur internet et on est toujours présents les uns pour les autres aujourd’hui.10498499_10152750659024131_8392570408082694761_o

(bisous les copains ! Frédo, So du nord, So du sud, Hélène, Dario et Marie-Lou) faisant ensemble des actions  pour aider autour de nous grâce à notre métier comme « Petits Pots pour Grands Sourires  » venant en aide au Secours Populaire ou encore « Tends-moi la patte » pour soutenir la cause animale.

J’ai aussi rencontré via ce forum, mon 1er papa de la photo, Gérard Cimetière, un sage comme il se dit désormais depuis la retraite. Il reste présent pour nous conseiller et nous aiguiller.

1910218_1223496942057_102521_n (1)  1501158_829425360419693_37368710398315752_oViendront ensuite d’autres formateurs qui ont forgé la professionnelle que je suis devenue : Claude Fougeirol, Pierre & Silvana Delaunay, Franck Lecrenay, Philippe Gaucher, André Amyot, Marie-Astrid Agasse et tant d’autres, car je continue encore à me former chaque année que ce soit en marketing ou technique d’éclairage.

Et là, le GNPP (Groupement National des Photographes Professionnels) dont je fais partie depuis 2012, me décerne en avril 2015 le titre de Portraitiste de France ! Un dossier de 12 images comprenant 8 images imposées (4 portraits de mariés et 4 portraits dont 1 bébé, 1 femme enceinte, 1 enfant et 1 famille) et 4 libres. Les notes obtenues me permettent également d’obtenir un second titre, le « Europeen Photographer » délivré par la FEP (Federation of Europeen Photographer) qui regroupe les associations professionnelles de 29 pays européens pour défendre et promouvoir le métier.
Je commence à croire en moi un peu plus chaque jour…

titre EP MARJORIE PRUVOST PDF Marjorie Pruvost 2

Puis vient l’ été 2015 où on décide avec ma petite famille de quitter Champagny pour vivre autour d’ Albertville, ce qui me rapprochera de mon berceau de clientèle qui s’étendait de Bourg Saint Maurice à Chambéry… Je devais me donner les moyens de voir plus grand encore !

Mon mari, croyant encore plus en moi, accepte de faire les travaux d’un local commercial où il fallait repartir de zéro! Mais en attendant que tout soit prêt, me voilà avec ma petite micra, arpenter les routes pour satisfaire ma fidèle clientèle en assurant mes séances grossesse et naissance à domicile quand je ne pouvais utiliser une chambre au Domaine du Grand Cellier, lieu de mon studio, prêtée par mon super propriétaire Patrick. Une année particulière tant professionnellement que personnellement, où je devais me mettre en parenthèse pour être davantage présente pour notre nouvelle vie familiale, une année qui a vu la perte d’un neveu de 4 ans… Ça change une personne, une famille, ce traumatisme ne s’effacera pas, mais doit devenir une force… Imposer encore plus ma vision de l’importance d’arrêter le temps, de remettre la famille au premier plan, en commençant par un portrait au mur!

Car franchir le pas d’un photographe demande au préalable de s’organiser en famille, de conjuguer les emplois du temps, d’accepter de faire plaisir à sa femme ou sa maman de venir poser car franchement ce n’est pas ce qu’on fait tous les jours alors on appréhende un peu… Puis finalement, le témoignage d’une famille de décembre renforce cette conviction… Ils ont de superbes images (selon leurs mots 😉 ), mais ont surtout passé un super moment en famille! Ils ont tout résumé!

Et voilà décembre 2016 et les premiers portraits dans mon nouveau studio, je prends mes marques, tout est désormais à porter de main pour travailler dans de meilleures conditions pour moi, je savoure l’espace, j’apprécie les compliments sur la décoration et les extérieurs du lieu. Tout est prêt pour y écrire vos plus belles histoires de famille!

16107043_1347732811934623_274012792_o

Alors à quand le temps d’un regard sur vous ?

Si vous avez été client, et que vous souhaitez apporter votre pierre à l’édifice, merci de remplir la partie témoignage sur mon site !

Témoignages

Comments

Up